Petites anecdotes et grandes aventures de 2 français au bout du monde. Bref, un rapide coup d’œil sur 10 mois pas comme les autres.

Pour nous contacter
marion.foirien@gmail.com
cruz.sebastien@gmail.com
mai 19th
09:00

Le kakadu National Park, un musée à ciel ouvert

Patrimoine culturel du Top End, ce parc est un livre ouvert sur l’art aborigène. Certaines peintures rupestres, veilles de 25000 ans et d’une conservation incroyable, sont quelquefois inaccessibles par l’homme, faisant croire à ce peuple qu’elles ont été faites par des esprits anciens, les Mimi. Heureusement, deux des plus belles collections (Ubirr et Nourlangie) sont facilement visibles. Peignant à même la roche avec des ocres rouges, jaunes, noires ou blanches, l’action est plus importante que l’oeuvre elle-même. C’est pourquoi, les peintures se surperposent au fil des siècles. Les sujets représentés sont donc parfois difficile à discerner et nous voyons donc principalement des poissons, des tortues ou des kangourous. La plupart sont représentées avec la technique du “rayon X” qui consiste à montrer les contours de l’animal et ses articulations. Cette promenade est aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur les légendes aborigènes, notamment les Namarrkan Sisters (2 soeurs qui se seraient changées en croco), le Rainbow Serpent (qui dévore les enfants capricieux), le Namarrgon (un ancètre venu de l’orage et de la foudre, et qui nous fait penser à E.T). Les peintures rupestres, servant egalement de base à l’enseignement et aux respects des coutumes, représentent aussi des scènes de danse ou de chasse. Ces croyances farouchement gardées nous dévoilent une infime partie de leur culture.

  1. restingbuddha a reblogué ce billet depuis fromaflowertoagarden
  2. fromaflowertoagarden a reblogué ce billet depuis unoeildanslesac
  3. unoeildanslesac a publié ce billet